Paniers de découvertes et activités pour bébé curieux

Paniers de découvertes et activités pour bébé curieux

Vers six ou sept mois, notre bébé découvre davantage le monde qui l’entoure. Il prend les jouets dans ses mains, tente de se déplacer et se laisse attirer par les textures et les goûts. Il commencer à toucher et goûter tout ce qu’il voit. En tant que parent, j'ai l'impression qu'il s'agit d'un moment où il est plus tentant d’aller vers les jouets à batterie. Notre bébé peut parfois se tanner plus vite qu’auparavant et démontrer un besoin plus grand “d’interaction” (selon sa personnalité évidemment).

Les paniers de découvertes

C’est donc un bon moment pour lui proposer des éléments qui stimuleront chacun de ses sens. Une des idées clés proposées dans la pédagogie Montessori moderne, c’est le panier de trésors. On choisira un petit panier que l’enfant peut saisir de ses mains et dans lequel il pourra fouiller facilement. J’essaie de prendre un panier en osier ou en tissu, parce qu'ils sont mous, sécuritaires et plus agréables à toucher que du plastique.

Dans ce contenant, on met quelques objets de la maison en addition aux jouets que le bébé pourra explorer. On choisit des éléments sécuritaires, car les bébés ont tendance à tout mettre dans leur bouche.Il faut également des textures variées. La cuisine est souvent une bonne source d’idées, ce n’est pas pour rien que le fait de laisser un libre accès à l’armoire à plats semble traverser les générations.

Les enfants, et encore plus les bébés, aiment avoir l’occasion de toucher ce qu’ils nous voient régulièrement toucher. Ce sont des objets qui sont naturellement attirants pour eux. Ce qui est banal pour nous représente un trésor de découvertes pour nos petits. Leur donner la possibilité d’y accéder seul en mettant le panier à sa hauteur encourage son autonomie et son libre-choix. D’ailleurs, le contenant fait partie du jeu. Cette après-midi, j’ai observé Laurent passer plusieurs minutes à tirer le panier pour le faire cogner sur le plancher.

L'espace d'éveil de bébé

J’ai fait plusieurs recherches sur la meilleure façon d’aménager l’espace d’éveil vers 6 et 12 mois. Ce sont les pédagogies Montessori, highscope, Waldorf et Reggio qui m’ont davantage inspirés pour cette étape. Voici donc deux autres aspects auxquels je porte davantage attention entre 6 et 8 mois : la douceur et le miroir ainsi que la lumière.

L’importance de la douceur

On pourrait penser que la première raison pour laquelle je mets une fourrure au sol pour mes bébés, c’est pour qu’ils en explorent la texture. C’est évidemment un avantage de celle-ci, mais c’est surtout dans l’objectif de l’envelopper de douceur. Dans la pédagogie Waldorf-Steiner, on considère l'environnement du bébé avec une approche bien particulière et on cherche à le protéger des sensations trop extrêmes. Il portera un bonnet, des vêtements doux et on veillera même à choisir des couleurs pastels, à utiliser de la soie pour tamiser la lumière quand elle est trop vive. Ce désir de rendre le quotidien un peu plus doux, plus agréable est quelque chose qui me rejoint.

Dans les six premiers mois, mes bébés sont souvent en portage ou dans mes bras et j’aime bien faire une transition avec un espace d’éveil très doux avant de passer au plancher. Ce petit corps tout neuf découvre tout juste les sensations de la chaleur, du froid, de la dureté, de ce qui est rugueux et j’y porte une attention particulière. C’est aussi une des raisons pour laquelle je continue de ne pas offrir de jouets à batteries lumineux et sonores.

Un miroir et de la lumière

Dans la pédagogie Reggio, les miroirs et la lumière sont deux éléments clés. J’essaie donc de placer l’espace de bébé près d’une fenêtre auquel il pourra s'agripper quand il commencera à se lever. Il aura ainsi une source de motivation bien naturel : la vie animée du quartier. Le miroir lui permet de prendre conscience de son reflet peu à peu. C’est aussi une belle motivation pour lui : content de voir un autre bébé, il travaillera fort pour se tourner, lever la tête en direction du miroir, etc.

Le contact du jeune enfant avec la nature

Il est assez commun de promener bébé en poussette ou en porte-bébé dehors, mais j’ai envie de vous inviter à varier un peu les expériences en osant le mettre au sol. Prenez le temps de laisser votre tout-petit manipuler une branche, une cocotte, toucher l’herbe. Ça demande une surveillance rapprochée, mais c’est quelque chose de très bénéfique pour lui. Même à quelques mois de vie, l’extérieur regorge d’opportunités intéressantes pour son développement. Il pourra observer, entendre, ressentir, sentir. Vous pouvez le déposer sous un arbre dont les feuilles ont des couleurs variés. Lorsqu'il pleut, utiliser un abri de pluie pour poussette pour qu’il expérimente la vue et le son des gouttes sans être mouillées.

Pour plus d'idées et d'activités pour bébé, ce livre présente de multiples manières d’enrichir la vie de notre bébé en s’inspirant de la pédagogie Montessori.

Signé Cinq minutes pour jouer - Zoé L. Sirois


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés